Apr 5, 2017

Ostéosynthèse

0 comments

Réassemblage des fragments osseux d'une fracture à l'aide de vis, d'agrafes, de plaques vissées, de clous, de broches ou de tout autre moyen mécanique.

On immobilise surtout par ostéosynthèse les fractures instables ou risquant de léser des éléments anatomiques (artères, nerfs, etc.). Chez des sujets âgés, en cas de fracture du col du fémur notamment, cette technique permet en outre de limiter les conséquences d'un alitement prolongé (escarres, embolie pulmonaire, dénutrition, risque d'infection urinaire et pulmonaire, etc.). En effet, lorsque l'on a recours à l'ostéosynthèse, l'immobilisation est beaucoup plus stricte, et donc moins longue, qu'avec un autre procédé (plâtre, attelle). Souvent, la rééducation peut même commencer dans les jours qui suivent l'intervention, bien qu'il soit préférable de rester prudent et parfois même d'associer à cette ostéosynthèse une immobilisation complémentaire (plâtre, par exemple). Le matériel d'ostéosynthèse, parfois volumineux et gênant, est enlevé au bout de 6 à 18 mois. Les fractures ouvertes, entraînant des dégâts musculaires et cutanés importants, nécessitent une ostéosynthèse par fixateur externe : de grosses broches, reliées et solidarisées entre elles par une ou plusieurs pièces métalliques, immobilisent l'os à travers la peau et les muscles, à distance du foyer de fracture.

 

Reference: Larousse 2004

Most Commented Posts

Create ✍️ - Like ❤️ - Comment 💬 - Share 🔗

  M&G Medical Forum © 2019  

.

Shares.png
  • Share Now Social Media
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Tumblr
  • YouTube
  • Google Search
  • WhatsApp Share button Facebook